VTX Blog



23.10.2014

Réseaux sociaux

Facebook s'oppose au bouton « Je n'aime pas ». Mais pourquoi donc ?

Tout le monde connaît le bouton « J'aime » sur Facebook. Son pendant négatif « Je n’aime pas » ou «  Je déteste » n’existe pas encore sur le réseau social et bon nombre d’utilisateurs le réclame.

Dans une interview exclusive (texte en anglais) donnée par Bret Taylor* à « techradar », le créateur du bouton « J'aime » en explique les raisons.

La problématique liée à l’introduction du bouton « Je n’aime pas » est revenue souvent dans mes discussions. La raison pour laquelle il n'a jamais fait son apparition est que dans le contexte du réseau social, la négativité qu'apporte ce bouton peut avoir beaucoup de conséquences malheureuses.

Le bouton « J’aime » permet d’apprécier quelque chose ; si le lecteur du post n’a pas de commentaires particuliers à faire, il utilise ce bouton pour témoigner sa satisfaction en un clic. Un bouton « Je n'aime pas » ne fonctionnera pas du tout de la même façon. Si une personne n’aime pas ce qu’elle découvre sur le post, elle aura certainement des sentiments à exprimer et elle n’hésitera pas à rédiger un commentaire. La crainte du harcèlement en ligne, qui pourrait être l'une des conséquences d'un tel bouton avec toutes les entrées systématiquement dénigrées par certains, est sous-jacente.

Au risque de décevoir certains utilisateurs, le bouton « Je n’aime pas » ne verra certainement jamais le jour.

Source : www.lematin.ch
* Note : Bret Taylor ne travaille plus pour Facebook ; il a lancé sa start-up.

Commentaires: 0

Merci de préciser l’objet de votre demande.

Votre demande nous est bien parvenue.

Un conseiller prendra contact avec vous prochainement.